jeudi 15 mars 2012

Tester sa campagne avant envoi (Part I)

L’une des étapes les plus importantes, et souvent négligée ou mal préparée dans la réalisation de votre campagne d’email marketing, est le test avant l’envoi.

Alors que les tests seront très succincts dans le cadre d’une lettre au format « Texte », ils devront être très approfondis pour une lettre au format « html ».
Je vous suggère d’établir dans ce second cas, une checklist des différents points à tester en incluant au minimum les différentes erreurs souvent commises et listée ci-dessous, puis en adaptant cette liste au contenu de votre lettre.
Ce travail de préparation est loin d’être inutile et pourra être réutilisé pour vos campagnes suivantes.

Vous devez impérativement tester le rendu de votre lettre depuis un ordinateur différent de celui sur lequel elle a été créée. Vous devez aussi le tester dans des environnements variés et ainsi, vérifier que l’apparence et le format correspondent à vos attentes.
Lorsque je parle d’environnements, cela signifie : visualiser votre lettre en utilisant différents navigateurs, en utilisant différents outils de messagerie, en utilisant différentes résolutions d’écran.

Votre lettre peut avoir une apparence différente selon le navigateur utilisé, selon le gestionnaire de courrier utilisé et selon la version logicielle de ceux-ci.
On rencontre deux types de gestionnaire de courriers. Des messageries de type « webmail » accessibles à partir d’un navigateur, telles que : Hotmail, Yahoo, Gmail, Orange, Aol, Free, … et des gestionnaires de courrier installées sur l’ordinateur de votre destinataire tels que Outlook, Thunderbird, Lotus, ….
Ne désespérez pas ! Pour vos premières lettres, vous devrez effectuer un bon nombre de tests, puis avec l’expérience, vous arriverez à identifier des comportements similaires ainsi que les points particuliers à valider selon les outils. Vous pourrez ainsi réduire votre panel de tests.
Il est bien sûr évident que vous ne pourrez pas tester de façon exhaustive tous les environnements utilisés par votre cible. A noter que la solution ENEWS™, vous permet d’estimer à partir de l’analyse de vos listes de diffusion, les types d’outil de messagerie les plus utilisés par vos lecteurs et ainsi d’orienter vos tests en conséquence.

Voici quelques défauts souvent constatés sur lesquels vous devrez être vigilant et qui doivent être contrôlés :

1. Les images contenues dans votre lettre Selon qu’elles sont embarquées ou distantes (cf. notre dossier : Les images de votre lettre : distantes ou embarquées ?), vérifiez qu’elles puissent s’afficher correctement.
Pour les images distantes (accessible via une url de type : http://www.ServeurDeMaSociete.com/MesImages/Image1.jpeg) contrôlez les points suivants :
- Les images sont présentes sur le site
- Les images sont accessibles
Pour les images embarquées (grâce à l’utilisation d’ENEWS™), vérifiez que :
- Les images sont correctement embarquées avec le message

2. Les polices de caractères Tous les systèmes d’exploitation ne lisent pas les mêmes polices de caractères surtout dans le cas de polices spécifiques. Lors de la réalisation de la lettre, vous pouvez choisir une liste de polices de substitution. Si malgré cela, vous souhaitez utiliser des polices « exotiques », nous préconisons alors l’utilisation d’image pour ces parties de texte. Dans le cas de polices classiques (Arial, Verdana, Times, Courrier, …), préférez le format texte plutôt que image afin de minimiser le poids de votre lettre.

3. Les résolutions d’écran
Lorsque vous créez votre message, vous avez la possibilité de dimensionner les différents éléments qui constituent votre lettre avec des tailles fixes ou proportionnelles à votre écran.
Dans le premier cas, les éléments de votre lettre seront tous placés identiquement quelle que soit la résolution de l’écran destinataire. Si la résolution de l’écran du lecteur est inférieure, il ne verra qu’une partie de la lettre et devra utiliser l’ascenseur de sa fenêtre pour voir le reste. Si au contraire, la résolution de l’écran du lecteur est supérieure, la lettre (entière) n’apparaîtra que sur une partie de celui-ci, et le rendu pourra être altéré.
Dans le second cas, quelle que soit la résolution, la lettre s’adaptera au format de l’écran. Mais attention aux décalages ! Le dimensionnement proportionnel des éléments d’une lettre peut réserver de mauvaises surprises. Votre lettre peut se déformer, des espaces vides peuvent se former : à tester !!

4. Les liens présents dans la lettre
Testez tous les liens de votre lettre. Quelle désolation de cliquer sur un lien qui ne réagit pas ou qui vous ouvre une page d’erreur « 404, not found » ! Un oubli de ce type peut réduire à néant tout le bénéfice de votre campagne alors qu’il est si simple à tester et à corriger le cas échéant. Même les liens qui sont toujours présents dans vos lettres, tel que le lien de désinscription par exemple, ou les liens d’accès à certaines pages de votre site web doivent être testés. Les adresses d’accès à ces pages ont pu être modifiées depuis votre dernière campagne. Il peut y avoir une indisponibilité passagère ou ils peuvent tout simplement avoir été mal orthographiés dans votre lettre. Lorsque les liens font référence à des pages de votre site internet, avant de lancer votre campagne, assurez-vous que le serveur est bien accessible. L’un des gros avantages de l’emailing est la rapidité d’interactions des destinataires, il ne faut pas rater cette opportunité!

5. Les fautes d’orthographe
Vous conviendrez comme moi, qu’il est plus important de focaliser l’attention de votre destinataire sur le contenu de la lettre plutôt que sur les fautes d’orthographe ou de grammaire. Essayez de les éviter.

6. Encodage de votre lettre
Le type d’encodage html de votre lettre est très important. Selon l’encodage utilisé, les caractères contenus dans votre lettre vont pouvoir être interprétés ou pas par les navigateurs, et par conséquent, votre lettre va s’afficher chez le destinataire avec l’apparence souhaitée ou comme une succession de caractères indéchiffrables. Attention, l’encodage utilisé devra être compatible avec la langue de votre cible.

7. Apparition des accents dans le sujet (l’objet) de la lettre
Méfiez-vous des accents ou des caractères spéciaux dans les sujets de lettres. Mal encodés, ils peuvent rendre l’objet de l’email illisible. Exemple :« =?iso-8859-1?Q?invitation : r=E9union pr=E9 - salon E ... »

8. Personnalisation
Si vous souhaitez personnaliser votre message ou le sujet, pensez à vous assurer que les champs utilisés dans votre base de contacts sont bien renseignés.

9. Charge du serveur distant
Votre lettre contient des liens ou des images distantes, assurez-vous que votre serveur soit capable de répondre aux sollicitations (tenir la charge).


Les défauts cités ci-dessus sont parmi les plus rencontrés. Ils peuvent facilement être évités par une phase de tests. Cette phase de tests peut être simplifiée par l’utilisation de la solution ENEWS™ qui vous aidera à valider votre lettre mais qui en plus vous évitera de tomber dans certains des pièges énumérés ci-dessus.

Une lettre qui n’apparaît pas correctement peut très vite décourager votre destinataire. Il risque de la supprimer sans même en avoir pris connaissance, ou même le pousser à se désinscrire pour ne plus recevoir les suivantes !!
N’oubliez pas que votre lettre véhicule l’image de votre société.
Au delà de la performance apporté par ENEWS™, notre solution s’entoure d’une équipe expérimentée qui est à votre écoute et qui peut vous conseiller et vous accompagner.

Cordialement,

Chantal Kermaïdic
Responsable Marketing ENEWS™

Aucun commentaire:

Publier un commentaire